Blog Vivacadémie

En cette période de crise mondiale, de télétravail, de confinement, l’ensemble des acteurs du digital et des services marketing s’interrogent sur les meilleures solutions pour maximiser leur visibilité sur le net.

publicité sur les réseaux sociaux

La fréquentation des réseaux sociaux

Avec 2,6 milliards de personnes appelées à se confiner pour tenter de limiter la propagation du coronavirus, sans grande surprise, les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter voient leur fréquentation exploser. Ainsi, en Italie, premier pays européen touché par la crise, Facebook voit le temps passé sur ses applications bondir de 70% et le nombre de vues des vidéos en direct (Facebook et Instagram) doubler. Les appels audios et vidéos ont également été multipliés par deux sur WhatsApp et Messenger.

La réaction des annonceurs

Malgré une forte fréquentation, Facebook, dont les revenus proviennent à 98% de la publicité, voit son chiffre d’affaires baisser. En effet, les annonceurs préfèrent rester prudents en cette période d’incertitudes : « Nous ne monétisons pas la plupart des services dans lesquels nous constatons un engagement accru, et nous avons constaté un affaiblissement de notre activité publicitaire dans les pays qui prennent des mesures agressives pour réduire la propagation du Covid-19 » (Reuters).

Cette prudence semble justifiée par l’incertitude sur la durée du confinement et la forme que prendra la reprise. Par ailleurs, les dirigeants politiques évoquent un déconfinement progressif, ce qui pourrait créer un décalage dans les différentes activités liées au commerce.

Il ne fait aucun doute que lorsque les dates et les conditions du déconfinement seront annoncées, l’investissement publicitaire sur les réseaux sociaux reprendra de manière significative pour se démarquer de la concurrence avant même la reprise d’activité réelle : Phénomène de « Faststart ».

Dans cette période où l’activité globale semble figée, il est à noter que de nombreuses marques ou groupes automobiles réalisent des publications sur des sujets liés à la crise sanitaire. Avec des thèmes comme : « Quelle attitude adopter», ou encore, « comment désinfecter son véhicule ». Certains acteurs du marché mettent en avant l’esprit d’équipe, les images des collaborateurs en télétravail et leurs initiatives pour l’effort national. A noter de nombreuses initiatives locales des distributeurs automobiles pour aider les soignants : mettre à disposition des véhicules, offrir masques, combinaisons et matériels pouvant remplacer ceux manquants dans le système de santé. Bravo à tous.

La gestion des publications

Par la soudaineté ou l’aspect inédit de la situation, il est difficile de déterminer un changement de stratégie en matière de publication. L’ensemble des marques ou enseignes maintiennent le nombre de publications afin de maintenir une grande visibilité, environ 3 à 5 par semaine sur Facebook ou LinkedIn. Dans le cadre d’une activité commerciale les meilleurs jours et horaires pour les publications restent :

  • Facebook : Mardi, Mercredi, Jeudi de 9h à 14h
  • Instagram : Du Lundi au Vendredi de 12h à 13h
  • Twitter : Lundi, Jeudi de 11h à 13h
  • LinkedIn : Du lundi au Jeudi à : 10h45, 12h45, 17h45 et 19h45.

(Sources Hootsuite)

Les marques ainsi que les enseignes se doivent de maintenir une présence significative dans cette période où le trafic internet mondial a déjà augmenté de 70%. Augmentation provoquant la peur d’une chute des serveurs notamment chez Facebook. L’annonce et les conditions du déconfinement permettront de relancer les publications sponsorisées après le maintien d’une bonne visibilité durant cette période.