Blog Vivacadémie

La crise sanitaire que nous connaissons impacte fortement le secteur automobile. Les salons, déjà pas au mieux de leur forme, ne sont logiquement pas épargnés. Première victime en date : le Salon de l’Automobile de Genève, annulé seulement quelques jours avant son ouverture. Et ce n’est que le premier d’une longue série : d’ores et déjà, le Mondial de l’Automobile de Paris, le Salon de New-York, le Salon de Pékin et d’autres n’auront pas lieu. Ou alors pas sous leur forme habituelle, ou aux dates initialement prévues.

Salon-de-lautomobile-virtuel

Une nouvelle forme de salon automobile…

Cependant, ces annulations en chaîne sont-elles liées uniquement au Coronavirus ? Pas seulement. Depuis plusieurs années, les salons font face à la défiance des constructeurs comme du public. Les constructeurs n’y trouvent plus leurs comptes, étouffés par des coûts importants et alors que l’avenir automobile nécessite de lourds investissements, chaque euro investi en communication doit l’être judicieusement. Les salons ne permettent plus forcément aux constructeurs, noyés dans une forte actualité au même moment, d’émerger. Le grand public aussi se détourne des salons car les nouveautés y sont moins nombreuses… et souvent plus si nouvelles que ça, dévoilées parfois plusieurs semaines avant le début de l’événement. D’ailleurs, de nombreux constructeurs les désertent quasiment totalement. Ford, Volvo ont fait partie des précurseurs, tandis que, salon après salon, la liste s’allonge. D’ailleurs, de nombreux constructeurs confient que les salons ne rythment plus leurs calendriers de lancements.

salon-virtuel-VW
vue d’ensemble du stand virtuel de Volkswagen.

C’est pour ça que l’initiative lancée ces derniers jours par Volkswagen pourrait ouvrir la voie à un nouveau format de salon automobile : le premier salon automobile virtuel ! Le constructeur allemand, qui a récemment renouvelé son best-seller Golf, devait dévoiler lors du Salon de Genève plusieurs nouveautés. A commencer par les dérivés dynamiques GTi, GTD et GTE de son modèle phare. Sans compter une version sportive de son gros SUV Touareg, le Touareg R. L’autre star devait aussi être la berline compacte I.D.3, dévoilée l’an passé et qui doit arriver en concession dans les prochains mois !

… virtuel?

Avec l’annulation du salon, les équipes marketing de Volkswagen ont travaillé afin de reconstituer, en un temps record, le stand du constructeur et ce, de manière virtuelle !

deplacement-salon-virtuel-VW
La nouvelle VW Golf GTE… comme si vous y étiez!

Le principe de ce salon virtuel est on ne peut plus simple et intuitif. En vue globale, on a affaire à un stand tout à fait classique. Et on se déplace dans l’espace simplement avec son clavier ou sa souris. On peut donc approcher les véhicules et en faire le tour comme si on y était ! Volkswagen permet aussi simplement de se laisser guider : appuyez sur play et la visite commence toute seule. La visite commence par la découverte de la nouvelle I.D.3 puis c’est toute la famille Golf qui est à l’honneur. On peut même s’amuser à personnaliser les véhicules en changeant les jantes ou les couleurs. Comme sur un configurateur et le véhicule change sous nos yeux… chose impossible lors d’un « vrai » salon !

nouvelle-Golf-GTi
Votre Golf GTi, vous la préférez de quelle couleur?

Outre de nombreuses expériences interactives à travers tout cet espace, ce salon automobile virtuel réalisé par Volkswagen offre d’autres avantages : il est ouvert 24h/24, 7j/7 et, comme le précise la marque, il est, contrairement à un salon « réel », gratuit !

personnalisation-t-roc-r
Personnalisez les nouveautés Volkswagen à la manière d’un configurateur.

S’il est bien évident que ce principe ne pourra jamais remplacer un contact physique avec un véhicule (l’essai, monter à bord, toucher les matières,…), il démontre tout de même les efforts que les constructeurs sont en train de mettre en place pour renforcer le lien avec leurs cibles. Ce salon virtuel est une première et Volkswagen le confirme : s’il rencontre le succès, d’autres suivront. A n’en pas douter, car cela peut devenir un élément important des marques dans leur relation avec leurs clients.