Blog Vivacadémie

8 conseils pour bien choisir votre nom de domaine

Le nom de domaine représente l’identité de votre marque sur le web. Avant tout, il véhicule l’image de votre entreprise, ses valeurs et ses activités. De plus, il est d’une importance stratégique en référencement naturel (SEO, Search Engine Optimization en anglais) puisqu’il conditionne l’accès à votre site sur les moteurs de recherche. Il est donc intéressant d’y accorder un peu de temps et de réflexion. Voici une liste de bonnes pratiques pour bien choisir votre nom de domaine.

1. Choisir un nom de domaine simple et concis

Un nom de domaine court est plus facilement repérable et mémorisable et encourage donc les internautes à revenir sur votre site. De plus, il est plus facile à saisir, que ce soit sur le clavier d’un ordinateur ou sur un smartphone. Les consommateurs vous trouveront ainsi plus rapidement.

2. Opter pour un nom évocateur de votre activité ou de votre localisation

L’internaute doit comprendre la thématique de votre site web directement depuis un moteur de recherche. Vous pouvez certes utiliser le nom de votre entreprise. Toutefois, si votre entreprise s’appelle “Paul Toledo & fils” et que vous êtes distributeur automobile, cela ne parlera pas vraiment à un internaute cherchant une voiture, sauf s’il vous connaît déjà. Il peut donc être intéressant d’intégrer le terme “automobile” dans votre nom de domaine, qui indique la nature de votre activité.

De même, si un élément caractéristique de votre société est sa localisation, alors votre adresse web peut intégrer le nom de la ville où elle se trouve, comme par exemple “montpellierautomobiles”.

3. Adopter un nom de domaine mot clé

Gardez à l’esprit qu’une grande partie des visiteurs de votre site web ne vous connaissent pas. Ils arrivent sur votre site via un moteur de recherche, qui fonctionne selon un algorithme qui prend en compte des mots clés. Un nom de domaine en intégrant un ou deux peut donc être pertinent pour indiquer les caractéristiques de votre entreprise.

Vous pouvez tout à fait associer des mots clés au nom de votre marque, qui vous est unique, comme par exemple “carrosserietoledo” ou encore “reparationtoledo”. Mettez en avant vos produits et services si cela vous différencie de la concurrence.  

4. Éviter les caractères spéciaux et chiffres

Même si les caractères spéciaux et les chiffres sont autorisés dans un nom de domaine, ils le rendent plus difficilement mémorisable. De plus, tous les moteurs de recherche n’intègrent pas les caractères spéciaux dans leurs pages de résultats et les internautes risquent de ne pas vous trouver. Seul le trait d’union peut garantir votre visibilité auprès de Google si votre adresse web est composée de plusieurs mots.

5. Enregistrer plusieurs orthographes

Veillez à ce que votre nom de domaine n’engendre aucune ambiguïté d’orthographe. Les confusions les plus courantes restent singulier ou pluriel et avec ou sans accent. Certains internautes vont chercher “reparationtoledo” là ou d’autres saisiront “reparationstoledo” ou “réparationstoledo”… D’autre part, comme pour les caractères spéciaux, tous les moteurs de recherche n’intègrent pas les accents dans leurs pages de résultats. Il est également préférable d’éviter les homophonies, comme par exemple “cour”, “court” et “cours”.

Une des solutions consiste à acheter plusieurs noms de domaine et d’enregistrer les différentes orthographes, en faisant des redirections vers votre nom de domaine principal. Cela enverra l’internaute chez vous, même s’il fait une faute de frappe. Et aussi d’éviter à un concurrent de déposer un nom de domaine pour créer la confusion et détourner votre trafic web !

6. Vérifier les droits de marque

Évitez un nom de domaine susceptible d’engendrer un conflit avec une marque déjà existante, au risque d’être attaqué par le propriétaire de celle-ci. Donc pour éviter cette situation, renseignez-vous au préalable sur les marques déposées auprès de l’INPI sur les marques françaises, EUIPO pour les marques européennes et WIPO pour les marques internationales. 

7. Disponibilité et réservation du nom de domaine

Ça y est, vous avez trouvé votre nom de domaine. Vous pouvez désormais vérifier sa disponibilité et ses extensions sur des sites comme nom-domaine.fr. Sachez qu’en France, la base de référence la plus complète reste l’AFNIC.

En matière de nom de domaine, la règle du “1er arrivé, 1er servi” s’applique. De nombreux acteurs proposent la réservation de votre adresse web. Vous pouvez vous tourner vers un hébergeur comme OVH, qui assurera également l’hébergement de votre site. Ou passer par de grandes plateformes de confiance comme GoDaddy ou Gandi.net. 

8. Penser à l’extension

L’extension internationale .com (abréviation de Company en anglais) est la plus répandue. Elle est d’ailleurs utilisée par 40% des sites web et reste la meilleure option car les utilisateurs y sont habitués. Toutefois, la disponibilité du nom de domaine .com n’est pas toujours aisée.

Si votre activité se limite à la France, un choix judicieux peut être de choisir l’extension géographique .fr. Cela vous classera dans les sites nationaux et montrera aussi un gage de sérieux et de proximité auprès des internautes. Pensez à rediriger les domaines supplémentaires vers celui-ci.

Par contre, si votre activité est internationale, réservez toutes les extensions des noms de domaine. des pays dans lesquels vous êtes présent. 

Quoi qu’il en soit, évitez les extensions rares. Vous dépenserez de l’argent inutilement car elles vous rapporteront peu ou pas de trafic.

En bonus, quelques sites pour vous aider dans votre recherche de nom de domaine

Générateurs de noms de domaines :

Vente aux enchères de noms de domaines :

Achat de noms de domaines expirés :

Estimation de votre nom de domaine :